Angueliki Garidis
Agnès  Clancier
Annie Le Brun
Rika Benveniste
Petros Markaris
Reshat Sahitaj
Margherita Guidacci
Anne Bourrel
Petros Markaris
Jeanne Bresciani

23 ans !

Accueil > LITTERATURE > La mort en berne - Denis Emorine

La mort en berne - Denis Emorine
mardi 19 mars 2024 par penvins

Pour imprimer


5 Sens Editions
Rue de la Cité 1 - 1204 Genève , Suisse
https://www.5senseditions.ch

Roman de la fidélité à la mère. Dominique ne peut pas s’en empêcher. Il sait qu’il a trouvé plus fort que lui, que quoi qu’il arrive sa mère restera inatteignable, il sait qu’il a hérité du prénom voulu par ce premier mari mort dans les camps nazis. Le roman tient tout entier dans ce secret familial, Dominique est né symboliquement - en prenant la place de cette fille qu’aurait aimé avoir le premier mari de sa mère. Son prénom épicène en porte la marque. Ne pas être fidèle à la mère représente pour lui un danger majeur, danger auquel Nóra l’expose, ne pas être fidèle est une impossibilité absolue, un tabou qu’il ne parvient pas à transgresser et qui fait qu’il doit porter le passé de sa mère et de cet homme [le premier mari de sa mère] comme une croix. Il ne peut profaner l’image de celui qui aurait dû être son père et qui a été assassiné à Auschwitz. Hanté par la mort de celui qui sera resté l’amour de sa mère (la mort qui, est-il répété, vient de l’Est - des camps nazis ?) Il s’interdit la liberté d’aimer Nóra l’étudiante hongroise. Lui et Lætitia, sa femme, ont un mal fou à s’accorder un moment de plaisir : Il ne nous arrive jamais rien murmure Lætitia avant d’entraîner son mari sur la musique du Prélude à l’après-midi d’un faune. Dernier moment de folie…
Et puis Quelque chose s’était brisé entre eux mais quoi ? […]
Dominique aurait aimé retrouver une certaine connivence […]
Il se demandera s’il n’allait pas tout quitter même la femme de sa vie et bien sûr se dira que non, jamais. Et pourtant, pour Dominique, la seule issue que propose le roman ne pourra être que de se réfugier à l’Est, du côté de Nóra mais aussi en quelque sorte de rejoindre dans la mort le premier mari de Camille (sa mère). Où l’on entend que la fidélité tant revendiquée, qui semble parfois être à l’honneur de Dominique n’est au fond qu’une indépassable culpabilité.
Un court roman très cohérent qu’on lit facilement et qui dit bien plus qu’il n’y parait sur la nature profonde des amours romantiques. On pourra poursuivre par la lecture d’Identités brisées qui met un point final à cette histoire.



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL