Angueliki Garidis
Agnès  Clancier
Annie Le Brun
Rika Benveniste
Petros Markaris
Reshat Sahitaj
Margherita Guidacci
Anne Bourrel
Petros Markaris
Jeanne Bresciani

23 ans !

Accueil > LITTERATURE > Les Mangeurs de terre et les Mangeurs d’esprit - Pierre Louis (...)

Les Mangeurs de terre et les Mangeurs d’esprit - Pierre Louis Aouston

Recueil de poèmes publié aux éditions Astérion

samedi 18 mars 2023 par Françoise Urban-Menninger

Pour imprimer


Pierre louis Aouston, poète, performeur dans les mouvements de la parole, comme il se plaît à se définir, nous affirme d’emblée en quatrième de couverture de son recueil couleur ciel, que son livre contient les poèmes de toute une vie. Et d’ajouter "vous trouverez dans ces pages une poésie sanguine..." et plus loin "Des mots rouges et chauds, devenus poèmes, édifiés par une vie d’homme".

Bien évidemment dans ce recueil l’auteur parle de l’humain qu’il divise en deux catégories. On y découvre l’homme créateur qui vit dans le monde de l’imaginaire et l’autre..."L’homme ordinaire" qui "considère l’acte de créer comme un désir de dilettante". Pris au piège de ce monde où la fuite en avant est de mise et où "l’authenticité est un mot qui appartient au passé", Pierre Louis Aouston porte un regard critique, voire désabusé sur la déshumanisation en marche qui laisse place au numérique et à l’intelligence artificielle.
Que reste-t-il au créateur ? Les "Mangeurs d’esprit" ont partie liée avec les technologies du numérique, s’invitent jusque dans le poème où surgissent des arobases et des dièses "# c’est ainsi, il ne me reste qu’à guetter les ruines de mes songes@"
L’homme ordinaire est prisonnier d’une "vie bureauté", c’est "le numérisé" tellement éloigné de "grand-mère" qui "était splendide # sans téléphone portable, jamais@"
Mais n’est-ce pas le rôle du poète d’avoir ce regard lucide, visionnaire qui interpelle le quidam et va jusqu’à le provoquer ?
Dans le même temps, Pierre Louis Aouston semble avoir conservé intacte sa capacité à s’émouvoir, à s’émerveiller : "Les fleurs de sureau me regardent, elles me saluent chaque fois que j’emprunte ce chemin de terre # elles me comprennent, elles connaissent le jeu d’élaborer des mondes à l’intérieur de soi @"
Jean Onimus dans son livre intitulé Essais sur l’émerveillement écrit que "l’émerveillement est signe d’ouverture" et que par contre "l’indifférence est signe d’ankylose physique, morale et intellectuelle". Sa pensée rejoint celle de Pierre Louis Aouston quand il explique que les outils numériques les plus performants affaiblissent nos facultés d’émerveillement et que notre activité intellectuelle en est ainsi réduite et finit par s’appauvrir.
Si Pierre Louis Aouston a développé un esprit critique exacerbé dans ce monde en voie de déshumanisation à la solde du "numérique planétarisé" qu’il dénonce parfois avec une violence mêlée de désespoir "...fais le travail nécessaire pour être un des leurs # tue, tue les tous, rien à faire # être tué évite, mieux vaut te dissoudre@", c’est très certainement dans l’écriture que l’auteur "se dissout" corps et âme car Eugène Guillevic nous l’avait confié c’est "le poème qui nous met au monde" ! Et Pierre Louis Aouston qui se dit "un homme à part" de rédiger dans un élan de rare optimisme cette phrase lumineuse "Tout phénomène qui révèle de l’esprit, me remplit, une énergie alors envahit mon corps, ma vie est prolongée, j’en suis certain#..."

Françoise Urban-Menninger



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL