20 ans !





Annonces
Publications Passer une annonce dans cette rubrique
Plus d'info et LIENS cliquez ici

Signes et Balises


Durant ces mois bizarres, les choses ont tout de même avancé, et nous avons de bonnes nouvelles à vous annoncer.

Nous publierons début octobre Nous avons la mer, le vin et les couleurs, la correspondance de Nikos Kavvadias avec sa sœur, avec son ami M. Karagatsis (le corpus propose aussi quelques lettres de lui, ce grand romancier qui forme avec son compère Kavvadias une belle paire de joyeux drilles) et avec tout ce que la Grèce compte au vingtième siècle d’écrivains et d’acteurs du milieu littéraires : écrivains, éditeurs, directeurs de revues… Le personnage de Nikos Kavvadias se dévoile ainsi petit à petit, qui vit pour, par et dans la poésie et l’écriture, même s’il publie peu, car toujours insatisfait. De Fremantle à Colombo, de Brest à Gênes ou Marseille, on retrouve l’atmosphère de son unique roman Le Quart, son affection pour ses camarades matelots et les putains de tous les ports, sa tendresse pour la terre entière et le mal du départ qui s’empare de lui si souvent.
La traduction est signée Françoise Bienfait (c’est elle qui a traduit Journal d’un timonier), et Gilles Ortlieb (poète et postfacier de Journal d’un timonier) a accepté de traduire les trois poèmes glissés par Kavvadias dans des lettres envoyées à sa sœur ou à sa nièce.
Et le romancier Mathias Énard, grand kavvadiophile et cendrarophile, a accepté de rédiger la préface !

Deuxième bonne nouvelle : Barnum, de Virginie Symaniec, est de plus en plus reconnu comme ce qu’il est : un texte exceptionnel d’intelligence et d’humour, un « manuel d’économie bien réelle » sur le métier d’éditeur et de quiconque défend de « vivre des livres et faire vivre des livres ». C’est sous la plume d’Anthony Dufraisse, p.4 du dernier numéro de la très belle revue le Matricule des anges – et pour la peine on vous l’attache en pièce jointe.
Claire Devarrieux, dans Libération du samedi 27 juin, met en avant « quelques pages comme des nouvelles » dans ces chroniques : « la chambre atelier du grand-père biélorusse, ou bien : ‘6 janvier 2015. Anniversaire de naissance de ma mère. Pourquoi avais-je une bouteille d’huile et une petit cuillère dans mon sac le jour de son enterrement ?’ »
Quant à Evlyne Leraut, elle écrit sur son blog : ”Lumineux, grandiose, « Barnum » est un envol d’oies sauvages en plein ciel. Libre, immensément libre. Virginie Symaniec est une belle personne. « Barnum » est un symbole. L’invisible d’un chapiteau. Celui de toutes les batailles. Un pas de côté salvateur et la force des engagements.”

Nous comptons sur vous pour voter pour ce titre sélectionné pour le prix Hors Concours. C’est ici : https://www.hors-concours.fr/participez et grâce à vous, Barnum fera peut-être partie des cinq finalistes du prix, ce qui ne serait que mérité.

Et troisème bonne nouvelle : depuis un an, nous en rêvions, et nous l’avons fait. Nous ? Les maisons d’édition Le Ver à soie, Le Soupirail, Le Laboratoire existentiel et Signes et balises. Quoi ? la création du collectif Les Enlivrantes – groupement d’éditrices. Mais quoi encore ? Tenez :

Les Enlivrantes est un groupement d’éditrices indépendantes (Le Laboratoire existentiel, Signes et balises, Le Soupirail, Le Ver à soie) qui nourrissent le même désir d’arpenter les littératures française et étrangère pour mettre l’art d’éditer au service d’autrui.

Penser le livre comme un bel objet et dans la durée est au cœur de leurs convictions communes.

Croiser leurs catalogues et les partager en explorant des sentiers parfois non-battus les conduisent au plus près des lecteurs.

Le collectif propose diverses initiatives comme des ateliers, des rencontres et des lectures avec des libraires, des médiathécaires, des enseignants ou des responsables d’association, mais aussi sur les lieux publics, en appartement ou dans des jardins. Autant de rendez-vous offerts pour rendre les littératures contemporaines accessibles à tous.

Un site est en construction. Mais il y a déjà une page facebook : https://www.facebook.com/lesenlivrantes N’hésitez pas à partager! (le logo est en pièce jointe)

Et pour commencer, nous vous donnons rendez-vous le 1er août à Saint-Vaast-la-Hougue. A l’invitation de la librairie la Chaloupe, nous proposerons une lecture en plein air à 18h. Voyage et littérature au menu.

A très bientôt pour la suite des réjouissances !

Anne-Laure Brisac – éditions Signes et balises
www.signesetbalises.fr
06 83 48 64 29

Et sur Barnum, vous pourrez lire aussi, entre autres :
Eric Dussert (L’alamblog) : http://www.alamblog.com/index.php?post/2019/12/22/Le-Barnum-de-Virginie-%28II%29
Laurent Soudeilles (Des livres rances) : https://deslivresrances.blogspot.com/2019/12/virginie-symaniec-barnum-chroniques.html
Juliette Keating (blog Mediapart) : https://blogs.mediapart.fr/edition/aux-lecteurs-et-lectrices-emancipe-es/article/201219/barnum
Pierre-Vincent Guitard (Exigence-littérature) : http://www.e-litterature.net/publier3/spip.php?article1390
Barnum est dans la sélection d’été de nombreuses librairies, comme celle de Lagrasse : le Nom de l’homme – Maison du banquet : https://www.lamaisondubanquet.fr/librairie/