Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul
Pablo Neruda
Franck Bouysse
Philippe Sollers
Franck Bouysse
Robert Giroux
Marc Villemain
Muriel Barbery
William Butler Yeats

18 ans !




Accueil > PHOTOGRAPHIE > Izumi Moyazaki, Wild Project Gallery, Luxembourg, été 2016

Izumi Moyazaki, Wild Project Gallery, Luxembourg, été 2016
jeudi 1er septembre 2016 par Jean-Paul Gavard-Perret

Izumi Moyazaki la lynchéenne
Izumi Moyazaki, Wild Project Gallery, Luxembourg, été 2016

Izumi Moyazaki a trouvé sa voie à 15 ans au club photo du lycée où elle s’ennuyait. Grâce au Pentax argentique de son grand-père puis avec un appareil numérique elle peut créer les photographies qu’elle avait et a envie de voir. Comme un Buster Keaton à la mode nippone l’artiste ne sourit jamais même si l’artiste revendique la drôlerie pour ses œuvres. L’aspect narcissique de l’autoportrait est évacué. A califourchon sur une montagne de riz ou sous un œuf liquide, la tête tranchée ou en suspension, loin, l’artiste dit n’avoir qu’un but « Je cherche d’abord à m’amuser ».

Dans ses photographies l’artiste semble toujours sinon absente, du moins en visite. Cela provoque une féerie particulière et le charme corrosif Peu soucieuse des genres et des définitions l’artiste poursuit un travail de perfection autant conceptuelle que de réalisation. L’univers rappelle les groupes d’artistes féminins « Kyary Pamyu Pamyu » et « Dempagumi.inc. » même si la photographe revendique plutôt un univers à la Lynch et se dit influencée par l’artiste japonaise Miwa Yanagi chez qui (précise Izumi Moyazaki) « toutes les femmes, ironiquement, ont la même expression et sont privées de personnalité ».

Mais existe chez la jeune photographe plus qu’une critique sociale. Un sentiment d’étrangeté et la solitude sont consubstantiels à l’œuvre. Ils sont contredit tant que faire se peut l’humour de celle qui - pour l’heure et en dépit de son succès international - n’a pas encore décidé de faire de son art un métier. Elle désire intégrer la fonction publique dans la préfecture de Yamanishi où réside la famille. On souhaite qu’elle révise sa décision.

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL