Toni Morrison
Yves Clavaron
Lionel-Edouard Martin
Julia Deck
Noam Chomsky
René Char
Gazmend Kapllani
Amélie Nothomb
Panaït Istrati
Guy de Maupassant

19 ans !




Accueil > BEAUX-ARTS > EXILS à la Cité portugaise à El Jadida.

EXILS à la Cité portugaise à El Jadida.
lundi 16 mai 2016 par Abdelali Najah

EXILS à la Cité portugaise à El Jadida.

L’Institut français d’El Jadida et la Direction régionale de la Culture d’El Jadida organisent une exposition intitulée « Variations autour du projet Exils » à la galerie Chaïbia Talal -Cité portugaise à El Jadida du 12 mai au 6 juin prochain.
Cette exposition qui entre dans la cadre de l’exposition « EXILS » organisée à la Galerie Bab Rouah à Rabat, a été précédée lors du vernissage le 12 mai courant par une conférence inaugurale de Mohammed Kenbib sur « Les Juifs du Maroc. Passé et présent. »

Dans cette conférence, Mohammed Kenbib retrace l’histoire commune entre la communauté juive et les différentes dynasties ayant peuplées le royaume du Maroc, une chronologie exhaustive qui puise dans l’histoire d’avant Jésus-Christ afin de montrer la présence de la communauté juive auprès des berbères, ainsi qu’auprès des arabo-musulmans installés au Maroc et pendant de diverses périodes de l’histoire antique et contemporaine du Maroc, à savoir les « Morisques » chassés au début du 17eme siècle de la péninsule ibérique…

Le conférencier Mohammed Kenbib souligne au passage que cette relation entre la population locale et la minorité juive, a toujours donné lieu à une acculturation fertile et pleine d’enseignements bénéfiques.

Ainsi, l’influence de la culture juive sur les modes de vie et d’existence de la population locale est sans contestation possible, ce qui nécessite une reconnaissance sociétale et scientifique de l’apport culturel, au sens anthropologique, de la communauté juive dans le développement de la société marocaine d’hier et d’aujourd’hui, thèse très chère à Mr. Mohammed Kenbib et dans laquelle il a passé plus de 40 ans de recherches scientifiques rigoureuses sur l’histoire du Maroc.

Mohammed Kenbib

Professeur à l’Université Mohammed V, Rabat, Mohammed Kenbib est Docteur d’Etat de l’Université Paris I - Sorbonne. Il est notamment l’auteur de Juifs et Musulmans au Maroc, 1859-1948 (1994), Les Protégés (1996), et co-auteur de Du Protectorat à l’indépendance (2006), Temps présent et fonctions de l’historien (2009), Juifs et Musulmans. Des origines à nos jours (2013). Professeur Visiteur à Paris I- Sorbonne et à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris) et Senior Associate Professor à Oxford, il a également enseigné et donné des conférences aux Etats-Unis. Il était Conseiller Culturel à l’Ambassade du Maroc en France de 1997 à 2001.

On lira dans le catalogue de l’exposition, par Nadia Sabri Commissaire de l’exposition et Directrice du projet EXILS, que Exils est une exposition d’art sur l’exil en tant qu’élan fondateur de la pensée et de l’action humaine. De tous temps, l’homme a cherché à réaliser son vieux rêve du retour vers le paradis perdu. Ce paradis n’est pas nécessairement un espace géographique précis, il peut être un état d’âme, un entre-deux espaces, un territoire fantasmagorique, ou un objet.

Partant de cette utopie du retour vers un espace ou un état de bonheur originel, l’homme se réalise pourtant à travers tous les possibles qu’il crée. Cette conférence avec les artistes et la commissaire de l’exposition est une rencontre autour de la démarche et des choix artistiques d’Exils, et un échange autour des œuvres respectives des artistes exposants qui ont questionné des mots et des images comme frontières, limites, objet d’exil, reconstitution, ou territoires d’exils.

Au-delà de sa spécificité thématique, l’exposition est également un regard qui questionne, à partir de l’art, la complexité des réalités mouvantes du monde d’aujourd’hui. Elle se veut également une réflexion sur la complexité de la posture de l’artiste, et de son action face aux préoccupations de “la cité” et du monde. D’autre part, l’artiste Myriam Tangi a été invitée à prendre part à la conférence pour élargir le débat à la réalité de la création artistique contemporaine au Maroc.

Reste à signaler que les artistes exposants sont Moustapha Akrim, Zineb A Arraki, Miryam Tangi, Jospe Ginestar et Ulrike Weiss.

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL