Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul
Pablo Neruda
Franck Bouysse
Philippe Sollers
Franck Bouysse
Robert Giroux
Marc Villemain
Muriel Barbery
William Butler Yeats

18 ans !




Accueil > BEAUX-ARTS > Patrick Depin une douce odeur de scandale

Patrick Depin une douce odeur de scandale
jeudi 13 février 2014 par Jean-Paul Gavard-Perret

Galerie Maeght, 6 mars-26 avril 2014

Avec un prototype initial aussi simple qu’une tasse Patrick Depin se sent libre de jouer en créant des chorégraphies particulières. Il invente à sa main un vocabulaire étrange pour s’amuser comme Ponge le proposait. A savoir en inventant une autre représentation des situations simples avec la même légèreté du matériau dont est construit l’œuvre. Le réel se casse et se reconstruit dans la secousse de l’esprit et la rescousse de la main. Depin fait le lit de l’ambivalence. Le spectateur y saute en gardant un pied sur terre. L’autre il le prend. Il est devant des masses compactes, signifiantes-insignifiantes, des objets uniques ou des piles pour une déflagration iconoclaste. De telles œuvres créent d’étranges cérémonials délétères. Qu’importe leur nature ou leur matière : cela ne change pas grand chose. Une énergie circule non sans ironie. Placide le spectateur cède au plaisir de telles décharges produites par des courts-circuits. C’est pour lui une joie. Une joie presque sans objet et éphémère. Mais une joie tout de même. L’œuvre recèle une pureté lumineuse. Elle semble pouvoir tout avaler et tout « boire ». Nous voici pour un temps sous hypnose, complices des manipulations de l’artiste. La poétique plastique provoque un trou dans ce qui nous entoure. Ce plein devient un vide vaporeux. Il n’a pas de bord. Il illumine en un éclair.

Jean-Paul Gavard-Perret

voir document pdf en cliquant ci-dessous :

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL