Yves Clavaron
Lionel-Edouard Martin
Julia Deck
Noam Chomsky
René Char
Gazmend Kapllani
Amélie Nothomb
Panaït Istrati
Guy de Maupassant
Rainer Maria Rilke

19 ans !




Accueil > BEAUX-ARTS > Sahbi Chtioui expose ses sculptures à El Jadida.

Sahbi Chtioui expose ses sculptures à El Jadida.
mardi 28 mai 2013 par Abdelali Najah

L’artiste sculpteur Sahbi Chtioui expose ses œuvres dans des places publiques à El Jadida depuis le 4 Mai 2013. L’installation artistique a vu la présence de Mr. Mouad El JAMAÏ Gouverneur de la province d’El Jadida.

Après avoir œuvré minutieusement dans une sculpture figurative, Sahbi Chtioui expose des formes en bronze mi-figuratives et mi-abstraites qui puisent dans le surréalisme et la calligraphie, interpellant des scènes de la vie au Maghreb à savoir un chef harki accompagné de ses soldats qui montaient à l’assaut. Des charrues brisées et des chevaux déchainés après une longue bataille acharnée. D’autres harkis à l’assaut escaladaient le col de la montagne hanté des corps de combattants. Francis Picabia n’avait-il pas déclaré que l’art est un produit pharmaceutique pour les imbéciles.

Sahbi Chtioui est un sculpteur voyageur en quête perpétuelle de « la Chose » insaisissable afin de pouvoir la matérialiser. « C’est ça, être sculpteur, à mes yeux : voyager inlassablement, d’œuvre en œuvre, à la découverte de quelque chose qu’on croit atteindre mais qui ne vous échappe que pour vous entraîner sur d’autres sentiers de la création… » nous disait-il.

Une troupe d’artistes chantaient dans un cirque traditionnel. D’autres artistes jouaient des numéros comme des acrobaties, des jeux clownesques et des trapézistes. Le vendeur de Jasmin courait au milieu d’une foule de spectateurs déchainée devant les dresseurs d’animaux. Le détour au monde du cirque qui est un dédale et un délire dans un atelier de sculpteur, est centré autour de l’harmonisation et la fragilité humaine.

Les préoccupations de Sahbi Chtioui sur la relation du temps et de l’espace se caractérisent par le questionnement incessant sur la condition humaine. Un dynamisme. Une énergie qui se dégage. Un étalon noir s’est brulé les ailes. Sens et puissance. Des visages qui cherchent sens et des corps qui se libèrent en puissance.

Gille Deleuze ne disait-il pas que l’art consistait à libérer l’homme des prisons.

Sahbi Chtioui
De naissance tunisienne, Sahbi Chtioui a choisi de vivre au Maroc. Il a suivi des études primaires et secondaires à Tunis et s’est inscrit à l’école des Beaux Arts de la capitale. Il s’installe ensuite à Paris et suit une formation académique à l’école des Beaux-Arts de Montparnasse.

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL