Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul
Pablo Neruda
Franck Bouysse
Philippe Sollers
Franck Bouysse
Robert Giroux
Marc Villemain
Muriel Barbery
William Butler Yeats

18 ans !




Accueil > BEAUX-ARTS > La peinture en mouvement - Patrick Paufert

La peinture en mouvement - Patrick Paufert
jeudi 30 août 2012 par Jean-Paul Gavard-Perret

Diplômé de l’École supérieure des arts et industries graphiques Estienne Patrick Paufert devient illustrateur dans un studio de création puis directeur artistique d’une agence de publicité. Devenu indépendant il s’oriente vers la photographie. Très vite reconnu pour la qualité de son travail de nombreux magazines font appel à lui et il finit par créer sa propre structure où il travaille pour des grandes enseignes du luxe. Il poursuit en parallèle une importante activité picturale.

Très colorée, à l’intersection du figuratif et de l’abstraction sa peinture est ce qu’il nomme « la recherche d’une écriture ». Une écriture plastique qui remet en question tous les dogmes et les normes des écoles afin de proposer une perception particulière où le geste garde un rôle essentiel. S’en dégage une poésie mystérieuse, heureuse, ailée mais charnelle. Cette écriture se fait voix de lumière. De ses écorces de couleurs le mouvement ne cesse de l’attiser.

Paufert élargit considérablement le cercle de la peinture en la rendant plus libre. Tournant le dos à la déliquescence et à la stratification, les formes audacieuses deviennent le thème initial de chaque tableau. La pulsion reste omniprésente : celle de la peinture renvoie à celles plus humaines et cachées. D’où une vision singulière de la beauté à la frontière de la violence.

La peinture n’est plus pétrifiée mais palpitante comme si, à la manière de Duchamp, l’artiste était mu par ce que le premier nommait une « main subconsciente ». Le sens de la réalité n’est plus lié à ce qui est montré mais par la façon dont l’artiste le déplie. L’énigme du réel tient du dédale. La sexualité est toujours présente à quelques encablures, loin de toute fétichisation de l’objet érotique.

Dans l’organisation d’éléments cinétiques Patrick Paufert propose une expression du temps et de l’espace par la représentation « abstraite » du mouvement à la fois physique et psychologique qui rentre non seulement dans les formes mais dans la couleur. Le dynamisme est toujours présent au sein d’une complexité qui semble presque griffonnée afin de mettre le mouvement « en conserve » tout en préservant son cinétisme dont le tableau constitue le « rempart ».

Tout participe au plaisir de vivre dans le magma des formes. Le geste semble suivre son odyssée. Ce n’est plus un culte qui est rendu au désir mais ce qui se cache derrière. Ses débris volent. Mais pas seulement ses débris. Sous les plus grands effacements des standards de représentation surgissent pour reprendre le mot de Bacon des " coagulations " magiques par l’emprise d’une énergie qui lutte contre l’atrophie, l’immobilisation, la dégradation. C’est là sans doute la force de l’œuvre. La déformation signifiante pousse à des découvertes incessantes : il suffit de s’agripper à chaque toile.

La déformation n’est jamais une simple déformation. Elle a valeur de " cadavre exquis " bien vivant qui emporte Paufert lui-même dans le plaisir de faire qui secoue les toiles, mord le monde, permet de supporter les situations que le peintre propose. Par spasmes le mouvement des formes et des couleurs ouvre à l’existence. Mais le peintre refuse les facilités des images qui médusent directement. Il préfère le travail qui permet à l’être de croiser les regards mortels de Méduse, sans pour autant périr, mais afin de mieux affronter la vie. Chaque toile est une sorte d’aventure qui exclut la clôture et évite de tomber dans le panneau des apparences.

Jean-Paul Gavard-Perret.

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL