Amélie Nothomb
Marc Villemain
Jean-Marie Rouart
Laurent Bayart
Antonio Lobo Antunes
Mokhtar Chaoui
Jane Elisabeth Howard
Laurine Roux
Aldo Naouri
Paul Mathieu

21 ans !

Accueil > LITTERATURE > La danse sur les clous - Driss Korchi

La danse sur les clous - Driss Korchi
vendredi 5 mars 2021 par Abdelali Najah

Pour imprimer


« La danse sur les clous », un nouveau roman de Driss Korchi.

L’écrivain marocain Driss Korchi vient de publier son nouveau livre « La danse sur les clous » aux Éditions Orion en tome 1. Lunes rouges est un sous-titre qui évoque la chanson de Marcel Khalifa : « Mon cœur est une lune rouge/ Mon cœur est un jardin. »
« La danse sur les clous » est un roman qui relate une histoire autobiographique extraordinaire du début des années 90 et même un peu avant. Des personnages, de jeunes étudiants, s’agitent inopinément chacun à sa manière dans le but de se frayer un chemin dans la bousculade contraignante. Les noms de ces jeunes étudiants ne sont pas fortuits du moment qu’hyperboliques ou oxymiriques, ils reflètent une onomasticité incompatible avec le sort de chacun d’eux.
Aziz est une réincarnation d’al-Hallaj qui effectue inlassablement sa danse soufie avec amour afin de donner une consistance à sa vie tronquée de tanneur qui aide son père dans la tannerie de la médina de Fès. Les autres personnages, chacun selon les conjonctures, dansent sur le rythme de leurs propres aspirations affectées d’incidents fâcheux et incontournables.
La danse sur les clous est une lutte acharnée et opiniâtre pour faire aboutir des rêves quand tout autour obéit à des normes mystérieuses. C’est un roman où l’amour a plusieurs facettes et où la danse est apparemment la seule issue de se décharger des miasmes bouleversants du quotidien et de se convulsionner afin d’amortir une souffrance angoissante.
Driss Korchi nous a accordé cette entrevue pour de plus amples renseignements.

Les raisons qui vous ont poussé à écrire le livre. Autrement dit, l’événement ou les événements qui ont déclenché le déclic (faits réels, expériences vécues, fiction)…

Driss Korchi : Toute écriture repose sur un bien-fondé intrinsèque en fermentation en attendant de se manifester en langage. L’écriture de ce fait est un engagement et un combat, je dirais, manichéen. Lequel combat perdure dans le temps à cause certainement de divergences de nature différente. Ecrire est avant tout crier en silence. La danse sur les clous est un cri quand ‘’les yeux seuls sont encore capables de pousser un cri.’’ C’est une extériorisation ou pire encore un accouchement douloureux de marasmes de l’époque, une convulsion obtempérée immodérément comme seul clin d’œil à un continuum de fils tordus. Les années 90 regorgent de faits surtout dans l’arène universitaire où le combat est à son azimut entre les différentes parties estudiantines. Ensuite, il y a l’amour, cet ange aux yeux bandés qui au lieu de crier décoche des flèches aveuglément sans considération aucune à un tas d’affinités idiosyncrasiques des personnages à une époque où l’on crève pour un statut social. C’est cet amour élevé et apothéosé qui pousse Aziz, avatar d’al-Hallaj, à danser comme un derviche loin du m’as-tu-vu social et du consumérisme moribond.

L’intrigue du livre…

Driss Korchi : Ce qui constitue le nœud central du roman, c’est l’amour dans ses multiples panoplies et facettes et dont résultent des chocs, des déceptions, voire des ulcères qui laissent des cicatrices indélébiles.

Le message ou les messages que le livre veut transmettre aux lecteurs…

Driss Korchi : Les messages ou signaux que le roman transmet au large lectorat sont multiples. L’interprétation de ces plis dépend de la lecture du roman, néanmoins et brièvement, les leçons qu’on peut en tirer sont beaucoup plus lucides et prémonitoires que morales, surtout pour les jeunes.

Le livre est en plusieurs tomes…

Driss Korchi : Ecrire en plusieurs tomes ne vient pas fortuitement, mais plutôt comme une nécessité de continuer un voyage qu’on sait inachevé dans un seul tome. Peut-être même il y aura un troisième tome sachant que le deuxième est déjà écrit. Ce sera certes une trilogie de plaisir entre les lignes avec des personnages hors du commun.

Biographie :

Driss korchi est né à Fès. Féru de la poésie depuis son jeune âge, il publie deux recueils poétiques : Les pissenlits de l’exil en 2014 et Errances en 2018. Tenté par le roman et ses mystères féeriquement inextricables, il écrit son premier roman Miettes et ombres publié numériquement en 2017. La revenante est un roman qui retrace magnifiquement ses expériences inouïes dans le haut Atlas marocain en tant qu’enseignant. Passionné par la diversité, il écrit également Printemps enragé qui parle de la guerre en Syrie. Son dernier roman en tome 1 est La danse sur les clous. Et bien d’autres projets en cours d’actualisation.



Livres du même auteur
et autres lectures...

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Messages

  • Mes félicitations les plus fraternelles pour votre nouvel ouvrage "la danse sur les clous". Oui, je vous rejoins quand vous dites "écrire est avant tout crier en silence", c’est ce qui motive l’écrivain à aller toujours vers l’avant. L’écriture est une arme dont les traces restent indélébiles. Que Dieu vous aide !

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


©e-litterature.net - ACCUEIL