Christian Dedet
Georges Bernard Shaw
Régis  Debray
Albert Camus
Virginie Symaniec
Emir Rodriguez Monegal
Jorge Luis Borges
Abdeljelil Ataffi
Jérôme Garcin
Fraj Ben Romdhane

19 ans !




Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > Strasbourg brûle-t-il ? d’Emmanuel Honegger

Strasbourg brûle-t-il ? d’Emmanuel Honegger

Publié par le Verger éditeur dans la collection Les enquêtes rhénanes

mardi 21 janvier 2020 par Françoise Urban-Menninger

Pour imprimer


D’emblée le titre nous renvoie à celui du film de René Clément "Paris brûle-t-il ?" Mais le clin d’oeil s’arrête là car l’auteur de "Strasbourg brûle-t-il ?" après son "Meurtre aux Arts Déco" appréhende cette nouvelle enquête rhénane sur le ton d’un humour incisif qui a partie liée avec l’autodérision, voire une forme "d’excentricité artistique" soulignée par l’éditeur en quatrième de couverture.

Car Emmanuel Honegger avant d’être écrivain est également plasticien, l’art demeure une source dans laquelle il puise son inspiration sans modération...
Le roman démarre sur des chapeaux de roue et c’est peu dire ! Un chauffard jette une femme sur la chaussée et l’abat d’une balle en pleine tête...Celle-ci survit et est recueillie par une bande de joyeux drilles, elle survit mais reste partiellement amnésique...
Mais Emmanuel Honegger ne s’arrête pas en si bon chemin, le scénario s’emballe ou plutôt s’enflamme ! On l’a deviné, ce "Strasbourg brûle-t-il ?" tient le lecteur en haleine de bout en bout. En témoignent les pirouettes langagières, les trouvailles linguistiques, les jeux de mots propres à l’alsacien autour du vocable " pomme "(Apfel) puisque l’un des héros de ce polar se nomme Gutapfel (bonne pomme)...C’est ainsi que le connaisseur retrouve avec délice "A Moorsch’ apfel, ya" ou "Am Arsch Apfel", deux expressions évoquant de manière particulièrement grivoise le postérieur en dialecte !
On l’a compris, l’auteur s’est pris au jeu et a éprouvé un réel plaisir à développer une histoire pour le moins loufoque, ne serait-ce que dans le choix d’un répertoire linguistique argotique mais aussi dans la pêche aux jurons recherchés comme ce "coprolithe de crotte de bouc" car comme chacun le sait le "coprolithe" n’est autre qu’une crotte fossilisée ! Même les clichés éculés tel ce "Merci laitier, vous êtes une crème" reprend de la verdeur sous la plume alerte d’Emmanuel Honegger. On y savoure des descriptions hautes en couleurs tel ce "chapeau tambourin à feuilles d’acanthe", le rythme effréné de cette intrigue rocambolesque qui se déroule comme du "papier à musique", pour reprendre une phrase de l’auteur, donne à ce livre son tempo délirant où l’humour omniprésent offre une véritable thérapie par le rire !

Françoise Urban-Menninger

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


©e-litterature.net - ACCUEIL