André  de Richaud
Albert Camus
Gilles Leclerc
Aldo Naouri
David Diop
Amos Oz
Mariem Garaali Hadoussa
Jacqueline Lepaul
Pablo Neruda
Franck Bouysse

18 ans !




Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > La race des sorcières - Anne Carmignac

La race des sorcières - Anne Carmignac
lundi 7 juin 2010 par Anne Cauvel

Grasset -2010

Des femmes qui aiment

Anne, Astrid, Amalia, Antuka, Aliénor…Une ronde de prénoms de femmes qui aiment et qui souffrent de ne pas être aimées en retour. Parmi elles, centre de leurs pensées, de leurs corps, de leurs peaux, Gabriel, visage d’ange, inconséquent et absent.

« La race des sorcières » est un livre de femmes. La passion dévorante qui anime Anne pour son beau-fils Gabriel éprouve le lecteur jusque dans ses tripes.

Anne est une Phèdre moderne, esseulée, à l’abri de la vie réfugiée dans son cabinet de psychanalyste. Auprès de son mari vieillissant elle se consume d’amour pour le beau Gabriel. Elle vit l’illusion de la vie, prostrée dans ses rêves et passive dans sa douleur. Une fois veuve, lorsqu’elle reçoit Astrid, une des maîtresses de Gabriel, elle franchit peu à peu le miroir qui sépare son existence et celle de sa patiente, annihilant toutes les convenances propres aux séances d’analyse. La vie d’une femme est en jeu et pourtant ce n’est pas ce qui compte. Anne s’éveille à la vie, au désir. Se noie dans son besoin de Gabriel.
Lui, fuyant, léger, amoureux de toutes les femmes et d’aucune en particulier, séduit comme il ment. Autour de lui des femmes mortes, des femmes éloignées…Et finalement la seule qu’il aime : une femme qui aime les femmes. Mais point de sentimentalisme chez Gabriel, jamais là, toujours ailleurs, dans d’autres bras.

« La race des sorcières » raconte le désir fou d’une femme pour un homme et rend hommage à l’extrême fragilité des femmes qui aiment. Complexe et dérangeant, ce roman appuie là où ça fait mal : blessures d’orgueil, passion qui confine à la folie, désespoir physique et moral. Un livre qui sublime le sentiment amoureux frustré dans ce qu’il a de plus noir, de plus pathétique, de plus oppressant.

Anne Cauvel

http://www.annecauvel.com

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?