Amélie Nothomb
Franck Bouysse
Tristan Corbière
Dido Sotiriou
Daniel Cohen
François Cheng
Jacques Ferrandez
Jorge Semprun
Chantal Robillard
 Nimrod

20 ans !




Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > Les saisons de la nuit - Colum McCann

Les saisons de la nuit - Colum McCann
jeudi 21 janvier 2010 par Tarrou

Pour imprimer


Une lente descente vers l’horreur.

C’est un livre d’un jeune auteur irlandais, né à Dublin et qui vit à New York.
Ce livre date de 1998 et McCann a aujourd’hui trente-cinq ans.
L’ensemble de la critique a été élogieuse pour cet ouvrage lors de sa parution.

Le récit commence par un accident de travail important lors du creusement d’un tunnel sous l’East River à New York. Le grand-père de notre héros y travaillait et a failli y laisser la vie. Quelques années plus tard, son petit-fils, personnage central du livre, après avoir travaillé pendant des années sur des poutrelles d’acier au sommet des gratte-ciels vit comme un rat dans les trous du métro souterrain. Son " logement " consiste en une cavité de béton de quelques mètres carrés à côté des rails sur lesquels passent les rames à pleine vitesse. Ces sous-sols sont habités par une incroyable faune et chacun y a son territoire bien délimité qu’il s’agit de défendre. Il y fait glacial, pas d’eau, ni électricité. Chacun survit en sortant quelques heures par jour à la surface. Il s’agit de glaner un peu de nourriture, l’un ou l’autre objet qui pourrait aider à survivre ou à rendre la vie un peu moins dure.

Comment Treefog en est–il arrivé là ?… Je vous laisse le découvrir par vous-même.

Colum McCann a rencontré plusieurs de ces rats humains, laissés pour compte d’une société aux richesses les plus importantes de notre planète. Il lui fallait se documenter, les comprendre ainsi que le problème perpétuel que représente cette vie. Là, il n’existe aucune protection, aucune loi, aucune garantie… Il devait aussi, pour que son livre soit crédible, connaître leurs repaires, leur vocabulaire les moyens de leur survie, les rapports entre eux.

On ne peut pas ne pas être bouleversé par ce livre quand on voit à quel point la chute est rapide. Elle provient parfois de tellement peu de chose ! Un rouage qui coince, un accident, une défaillance.

Il me semble important de signaler que les autorités de New York estiment, aujourd’hui, qu’environ sept à huit cent mille personnes vivent ainsi dans le métro ! Et l’Amérique est bien loin d’être le seul pays à connaître ce phénomène.

Sous son aspect dur et peut-être rébarbatif, ce roman est captivant, prenant. Il est aussi très humain. Le grand-père Walker est un personnage fabuleux.

Un très bon livre !

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?