Julia Kerninon
Philippe Annocque
Simone Morgenthaler
Lydie Salvayre
Rachid Elhachimi
Nikos Kavvadias
Simone Landry
Amélie Nothomb
Franck Bouysse
Tristan Corbière

20 ans !




Accueil > LITTERATURE > Brèves de lecture > La pêche au brochet en mai 68. - M. Marmin

La pêche au brochet en mai 68. - M. Marmin
dimanche 9 mars 2008 par penvins

Pour imprimer


Editions Alexipharmaque - 2008

Etrange petit livre que cet ouvrage de Michel Marmin intitulé La pêche au brochet en mai 68.

Etrange tout d’abord par l’itinéraire de l’auteur qui raconte ici comment il a vécu mai 68 au Service de Recherche de l’ORTF aux côtés de Pierre Schaeffer. Donc à la fois fortement impliqué dans un travail de recherche musicale résolument avant-gardiste et confessant un effroi obscur devant la modernité. Le rappel de ce que furent les Schadoks permet à M. Marmin de mieux se situer : le directeur de la revue Eléments présente cette série télévisée comme à la fois avant-gardiste dans la forme et subtilement réactionnaire dans le fond.

Le point de vue de Michel Marmin à contre-courant de la pensée unique et proche de la nouvelle droite d’Alain de Benoist sera peut-être mieux compris si l’on entend ce qu’il dit de Cézanne en citant Robert Marteau : "Bien que tout ce que nous avons appris à aimer et à admirer en peinture soit né de lui, tout ou presque est aujourd’hui la négation de ce qu’il a peu à peu élaboré.".
Mais aussi ceci à propos de la manifestation des Champs-Elysées qui mit fin - on le sait - aux "événements" :
Jamais, depuis, il ne m’a été donné d’assiter à un spectacle aussi répugnant que celui de cette foule hystérique, de ces bourgeoises déchaînées clamant leur haine des ouvriers.

Cet ouvrage est aussi étrange en ce que M. Marmin, pas plus qu’il ne renonce au grand écart entre modernité et réaction, ne renonce à mêler chronique et petits poèmes appellés chansons dont je ne résiste pas à citer celle-ci quelque peu surréaliste :


J’ai donné en cadeau à mes petites filles
mes bras à découper pour jouer à la marchande
et ma tête à enfouir pour la chasse au trésor.

L’ouvrage se compose enfin d’une histoire de Beaufort-en-Vallée berceau de la famille de l’auteur. Au-delà de l’histoire locale, ce petit texte intéressera par son inclusion dans la Grande Histoire et l’on y découvrira ce qui est peut-être le premier essai d’échelle mobile des salaires et que décrèta le Comité de Salut Public en 1795.

Un petit ouvrage à lire pour le plaisir de sortir des sentiers battus.

Penvins

Copyright e-litterature.net
toute reproduction ne peut se faire sans l'autorisation de l'auteur de la Note ET lien avec Exigence: Littérature

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?