Récemment lus :

Patrick Modiano
Catherine Gil Alcala
Marc Villemain
Jean Marie Gustave Le Clezio
Yannick Haenel
Gabrielle Wittkop
Eric Maria Remarque
Régis Debray
Kamel Daoud
 Voltaire

17 ans !

Exigence: Litterature
      ACCUEIL
      Rechercher
      Anciens éditos
      Réagir
      La théorie
      Vos Textes
      Bibliographies
      Concours et Prix
      Manifestations
      Vos publications
      Espace Critiques
      Livres en ligne
      Devenez Critique
      Liens
      Lettre d'info
      Recommander
      Mon Libraire
     
Exigence: Litterature Manifestations

Toutes les annonces de cette rubrique
Passer une annonce dans cette rubrique


Anne Waldman


Dans le cadre de l’invitation à l’Université Paris Est Créteil de la poète américaine Anne Waldman (Programme de recherche « Poets & Critics »)
A l’occasion de la publication du livre Archives, pour un monde menacé d’Anne Waldman traduit par Vincent Broqua (collection américaine, joca seria)
et de Gadjo-Migrandt (Poésie/Flammarion) de Patrick Beurard-Valdoye
double change et la Maison de la poésie de Paris

vous invitent à une lecture

d’Anne WALDMAN et de Patrick BEURARD-VALDOYE

lundi 12 mai à 20h

Maison de la poésie
Passage Molière 157 rue Saint-Martin 75003 Paris
Métro : Rambuteau RER : Châtelet-Les Halles Bus : 29, 38, 47, 75
Entrée : 5€

Biographies :

Patrick Beurard-Valdoye
Poète, il développe la notion d’arts poétiques, traversant la création littéraire, l’histoire et l’histoire des arts ; tentant de renouveler leurs modes de récit.
À Berlin, il commença le Cycle des exils, qu’il poursuit actuellement. Au préalable s’élabore une approche d’enquête sur des lieux d’exil, de témoignages oraux et de recherche en archive. Après Diaire, Mossa, La fugue inachevée, Le narré des îles Schwitters (publiés aux éditions Al Dante), Gadjo-Migrandt (Poésie/Flammarion) se consacre pour une part, au Bauhaus, au Black Mountain College, à l’École de Vienne comme à l’École de New-York.
Quelques autres ouvrages : Itinerrance, site cité citain (Obsidiane, 2004) ; Théorie des noms (Textuel, coll. « l'œil du poète », 2006) ; Le messager d'Aphrodite (Obsidiane, 2009).
Il a parfois traduit, dans la revue Action Poétique : Kurt Schwitters (avec Isabelle Ewig) et Hilda Morley (avec Séverine Daucourt-Fridriksson).
Poète, performer, activiste, Anne Waldman a co-fondé en 1974 The Jack Kerouac School of Disembodied Poetics avec Allen Ginsberg à Naropa University, où elle est aujourd'hui directrice artistique des célèbres « Summer Writing Programs ». Anne Waldman est l'auteur de plus de quarante livres, entre autres Kill or Cure; Marriage: A Sentence; Structure of the World Compared to a Bubble. Son texte poétique Outrider contient un entretien avec Ernesto Cardenal, et des essais sur Lorine Niedecker et Charles Olson. Manatee/Humanity (Penguin, 2009), The Iovis Trilogy (Coffee House Press, 2011) et Gossamurmur (Penguin, 2013) sont parmi ses livres les plus récents. Anne Waldman est aussi l'auteur du légendaire Fast Speaking Woman (City Lights, San Francisco, 1975), traduit en français Marianne Costa, Pierre Guéry, Frédérique Longrée et Olivier Dombret sous le titre Femme qui parle vite (Maelstrom, 2008). Son site internet est http://www.annewaldman.org/

Archives, pour un monde menacé traduit par Vincent Broqua paraît en mai 2014 dans la collection américaine des éditions joca seria.